Il y a quelques nuits, j’ai fait un rêve très étrange et érotique. Maintenant, rappelez-vous que je suis bisexuelle. J’aime être dominée, dominée, contrôlée et désirée par des hommes plus âgés (j’ai déjà 39 ans, donc “plus vieux” aurait 55 ans et plus), mais je suis sexuellement attirée par les femmes, par leur corps lisse et courbé. Cette nuit, j’ai rêvé d’être avec une femme… mais pas la femme que l’on croit. Pas une jeune fille sexy, érotique, lisse et incurvée, non, c’était une femme âgée en surpoids, couverte de varices et de rides, elle devait avoir 80 ans ! C’était tellement étrange ! Je ne suis pas physiquement attiré par les femmes âgées, mais j’aimerais essayer d’être le boytoy d’un Cougar ou le cul, l’esclave d’une Dominatrice…. :

Dans mon rêve, moi et cette dame âgée…. lunettes, cheveux gris, rides, varices et tout…partagions une chambre d’hôtel. Je crois que nous étions collègues lors d’une conférence d’affaires. Nous avions chacun notre lit, bien sûr, mais attendez…. quoi qu’il en soit, elle m’avait lancé des regards affamés toute la journée, et elle me matait dans la chambre avant que nous allions nous coucher, ce qui me mettait très mal à l’aise. Elle m’a demandé de porter un short très serré et rien d’autre au lit, et j’ai protesté au début. Dans la vie réelle, je suis très conscient et j’ai honte de mes jambes… elles sont longues, très maigres et couvertes d’une jungle de poils sans fin (je les rase maintenant en douceur)… pourtant, j’ai fait ce qu’elle a demandé et j’ai mis le short. Mais j’ai gardé ma chemise. J’étais gêné quand elle a regardé mes jambes et a léché ses lèvres affamées en extase. Elle voulait se mettre au lit avec moi, mais j’ai protesté. “Nous sommes juste ici pour affaires”, lui ai-je dit, “allons juste dormir un peu.” Alors je me suis mis sous mes couvertures, à plat sur le dos.

La vieille femme est sortie de son lit et est entrée dans mon lit sous les couvertures de l’autre côté, en bas à la fin… “Qu’est-ce que tu fais ?!” J’ai crié. Elle a grimpé sur moi des pieds à l’aine puis s’est assise sur mon renflement, les jambes écartées, la chatte sur ma bite. Elle portait une chemise de nuit légère, transparente, mais sans culotte, et elle était grande, joufflue, ridée, et me regardait à travers ses lunettes et avec ses cheveux gris comme si j’étais un morceau de gâteau qu’elle allait manger. Puis elle a commencé à sauter de haut en bas. Oui, bien sûr, ma bite est devenue énorme, comment ne pas bander quand quelqu’un vous masturbe avec son corps, séduisant ou non ?

Finalement, peu importe mes réserves, elle a commencé à se sentir vraiment bien, alors je me suis rendu et j’ai commencé à déboutonner mon short (je suppose qu’ils portent des shorts en jean), et j’ai commencé à tâter son corps gros, rond et flasque, à enlever rapidement sa chemise de nuit, ne sentant aucun sous-vêtement, et j’ai essayé d’atteindre, tout autour, son cul pour presser les planètes qu’elle appelle fesses.

Finalement, ma bite était sortie, grande, en érection, pleine de sang et de sperme, et elle s’est glissée presque trop facilement dans son vagin, qui était très mouillé et doux. Elle continuait à sauter de haut en bas, ma bite glissant en dedans et en dehors d’elle, tandis que je continuais à essayer de masser son corps et les longs ballons aplatis qui étaient ses seins. Elle s’est ensuite allongée jusqu’au bout et nous avons commencé à nous embrasser hardcore et à nous peloter, nous nous sommes embrassés et nous avons sucé les oreilles et le cou de l’autre, entre autres.

Puis je l’ai jetée sur le dos, avec moi maintenant au dessus, et j’ai commencé à la labourer si vite et si fort qu’elle s’est mise à couiner. “Est-ce que je te fais mal ?” lui ai-je demandé. “Oui, ta bite est trop grosse et trop dure” (….), mais n’arrête pas, j’aime ça ! Alors je lui ai baisé la cervelle, en ayant finalement le plus grand orgasme de tous les temps, probablement en la remplissant de tonnes de sperme. Quand j’ai eu fini, j’étais encore sur elle, épuisé, tout chaud, en sueur et à bout de souffle. Après avoir repris mon souffle, je me suis détaché d’elle, ma bite sortant trop facilement de sa vieille chatte ratatinée mais bien utilisée, et je me suis allongé sur le lit en me frottant le visage et en me tirant les cheveux. “Mais qu’est-ce que je viens de faire ?” me suis-je demandé avec beaucoup de regret. Et pourtant, je me sentais si bien !

Je me suis réveillée sur le ventre en mouillant mes sous-vêtements avant le coucher. Avec le recul, même si je n’étais pas physiquement attiré par cette vieille dame fictive, j’ai vraiment apprécié d’être son objet sexuel et de lui donner une certaine satisfaction à son âge. Qu’en pensez-vous ?

La Vieille Dame et le Sissy Femboy Préférence de la shemale :
Endroit de préférence pour le sexe :