Paul se dirigea vers un bar près de son hôtel. Il savait que Canal Street était le quartier gay de la ville, mais il savait aussi que c’était aussi le quartier le plus animé des pubs et des clubs. Et Paul était heureux et confiant dans sa sexualité, donc il ne voyait pas cela comme un problème. Presque immédiatement après être entré dans le bar et s’être assis près de l’angle du bar, une très jolie et très busty jeune femme en T-shirt noir à col en V lui a pratiquement sauté dessus avec un sourire radieux. “Qu’est-ce que je vous sers ?” Elle a souri. “Oh salut, une pinte de…………………….. !” Paul a scanné les pompes à bière. “Oui, une pinte de Carslberg s’il vous plaît !” Il a souri. “Bien sûr !” Dit la fille et en prenant une pinte de verre de bière, elle a commencé à le remplir de liquide doré. “Voilà pour toi !” Elle a dit de le planter devant Paul et il lui a donné un billet de cinq livres. Elle est revenue dûment avec son changement avec un autre sourire radieux avant d’aller servir un autre client.

Paul sentit une vibration dans sa poche et jeta un coup d’œil à son téléphone portable. Il soupira en voyant le nom’Dominique’ sur le petit écran. Sans y répondre, il remit le téléphone dans sa poche et regarda plutôt la jolie serveuse qui servait maintenant un autre client. Heureusement pour Paul, elle se penchait vers le bas pour récupérer une bouteille de quelque chose de l’autre côté du bar et Paul avait une belle vue de ses belles jambes alors que sa jupe courte montait à l’arrière. Paul était en voyage d’affaires à Manchester. Mais lui et sa femme, Dominique, s’étaient brouillés juste avant qu’il ne quitte la maison. L’argument, comme toujours, était sur l’argent, ou le manque d’argent ! Paul s’est dit : “Je vais passer une bonne soirée dehors. Il finit sa bière et sourit quand la barmaid revint pour lui offrir un autre verre. Avec une autre bière devant lui, il s’est détendu.

Alors que la soirée avançait et quelques bières plus tard, Paul envisageait de retourner dans sa chambre d’hôtel pour regarder du porno sur Internet et se branler, juste parce qu’il s’ennuyait vraiment. Mais alors qu’il se déplaçait sur son tabouret de bar, il remarqua au bout du bar une fille blonde qui l’aperçut. Il était sûr qu’elle lui avait souri. Il a rapidement vérifié derrière lui au cas où elle lui aurait souri et n’aurait vu personne d’autre qu’il aurait souri à son tour. Elle a rapidement détourné les yeux vers un verre vide devant elle et Paul, se sentant courageuse, ayant déjà bu quelques verres, elle a appelé la barmaid et lui a demandé de donner un verre à la blonde sur lui. Le geste fut accueilli par un autre sourire lorsque la blonde leva son verre et se dirigea vers Paul. C’était la première fois qu’il la remarquait, mais c’est certainement le cas maintenant. Elle était grande dans ses talons à environ 1,75 m 10 et ses longues jambes en nylon s’étendaient parfaitement jusqu’à une minijupe rouge, surmontée d’une blouse de soie noire et, en regardant la taille de sa poitrine, Paul savait qu’elle était plus grande que sa femme, ce qui lui plaisait beaucoup plus. Paul avait toujours été un homme à tétons et se demandait souvent pourquoi il avait épousé Dominique qui n’avait que 34 ans. Qu’elle aille se faire foutre, se dit-il en pensant encore à sa femme et se sentant coupable de ne pas avoir répondu à son texte précédent. Il a mis Dominique bien et fermement hors de son esprit pendant que son nouvel ” ami s’asseyait sur un tabouret de bar à côté de Paul.

Elle s’est présentée sous le nom de Sam, diminutif de Sabrina, et Paul a rapidement oublié sa femme Dominique en écoutant la voix sexy et charmante de Sam, qui l’a intrigué. Elle semblait très féminine et tendre à sa manière, tout en étant sexy comme une baise, mais c’est la vue de la matière enveloppant étroitement ses seins qui l’a vraiment excitée pour Paul. Il se sentait clairement beaucoup plus âgé qu’elle, 50 ans, et elle avait l’air d’avoir une vingtaine d’années. Mais si elle était prête à faire quoi que ce soit, il le serait certainement, à plus d’un titre ! Sam a continué à parler en expliquant qu’elle avait 27 ans et qu’elle s’était récemment séparée de son partenaire. L’utilisation du mot ” partenaire ” a intrigué Paul et son imagination qu’il aurait pu s’agir d’une partenaire féminine l’a rendu encore plus excité. Il a commandé d’autres boissons et ils ont ri, plaisanté et flirté. Peu de temps après, Paul et Sam s’embrassaient et se touchaient doucement. Paul jeta un coup d’œil à sa montre en remarquant qu’il était juste après 23 heures.

Toujours courageux, il a suggéré que Sam et lui pourraient vouloir aller dans un endroit plus intime et Sam a ri. “Privé ? Où avez-vous en tête ?” Elle l’a fait roucouler. “Mon hôtel ?” Paul sourit d’un air penaud avant que Sam ne se penche et embrasse doucement sa main. “Allez alors !” Elle a ronronné et s’est levée pour partir.

Heureusement, l’immeuble de l’hôtel n’était qu’à 5 minutes à pied de Canal Street et lorsque Paul tourna la clé dans la porte, il sentit la magnifique fille derrière lui glisser sa main autour de sa taille et descendre sur son pantalon bombé. Il est rapidement entré dans l’appartement du studio en traînant pratiquement Sam derrière lui et en quelques minutes, il l’a coincée contre un mur alors qu’elle lui rendait ses baisers passionnés et profonds. Ils se sont séparés en s’embrassant et Sam lui a souri.

“Ça te dérange si on ferme les rideaux ?” Elle sourit et Paul les attira rapidement, coupant la lumière dans la pièce, mais il y en avait encore assez pour se voir. “Maintenant, j’ai besoin d’aller aux toilettes. Déshabille-toi et je reviens tout de suite.” Sam dit presque excité et en quelques secondes, Paul était nu et dur comme un roc, ses 8 pouces se dressant comme un mât de drapeau alors qu’il attendait patiemment dans le lit double, couvert lâchement par un drap. Et s’il n’était pas complètement allumé à ce moment-là, il l’était certainement lorsque la porte de la salle de bains s’est ouverte. La belle et magnifique Sabrina blonde est sortie habillée d’un soutien-gorge noir débordant, d’une culotte assortie, d’un bas et de talons. Paul a failli y arriver, mais Sam a eu d’autres idées quand elle s’est agenouillée sur le côté du lit en se déplaçant à quatre pattes vers son but. Paul regarda son soutien-gorge envelopper ses seins se balancer et trembler alors qu’elle se dirigeait vers lui, ses longs cheveux pendent autour de son beau visage. Sa bite a palpité quand Sam a tiré le drap en arrière et a tendu la main pour glisser une main autour de l’énorme puits de la bite dure de Paul. La shemale ronronna quand Paul sentit sa main glisser comme une main huileuse qui montait et descendait de sa hampe chaude et palpitante. Et puis dans la stupéfaction complète il a regardé la belle blonde tremper sa tête et courir sa langue autour de l’épaisse tête de champignon de sa queue coupée avant de sourire à lui et puis glisser ses lèvres vers le bas sur la tête et la tige. Paul gémit doucement en sachant que si cette merveilleuse créature continuait ainsi, il éjaculerait en un rien de temps. Elle sourit de nouveau en le relâchant et, en descendant du lit, elle marcha lentement sur le côté, alignée avec sa tête. En se penchant vers le bas, elle ferma ses lèvres sur les siennes et il répondit immédiatement, leurs langues jouant dans le baiser et Paul était très conscient que les seins lourds de son ange céleste étaient maintenant juste au-dessus de son visage quand elle l’embrassa. Alors qu’elle s’abaissait, son corps au-dessus de celui de Paul, sa langue se léchait sur son menton et son cou alors qu’il s’approchait pour fermer ses mains sur ses gros seins mous pour la première fois. Sa bite palpitait immédiatement libérant le pré-cum qu’il sentait couler le long de son axe rocheux dur.

Les lèvres et la langue de Sam ont couru sur son cou et sa poitrine alors que Paul se penchait pour détacher son soutien-gorge et que ses gros seins tombaient droit sur son visage. Il regarda ses bras reculer et sentit qu’elle enlevait sa culotte alors que ses lèvres et sa langue sucaient et s’engouffraient dans les monticules charnus qu’on lui écrasait maintenant dans le visage et la bouche. Sam s’allongea un peu plus loin dans son corps et attrapa sa bite tremblante par la base. Paul avait toujours les mains sur ses seins pendant qu’ils pendaient au-dessus de sa poitrine et il atteignit sa bouche pour chatouiller son ventre plat orné seulement d’un bijou dans son nombril. Mais Sam s’est déplacée plus bas, son corps maintenant sur le sien comme il a couru sur son ventre et de plus en plus près de sa tête de bite. Il ferma les yeux et étendit la langue sur son nombril percé, tandis que ses mains se concentraient sur la mutilation de ses seins.

Puis il sentit sa bouche chaude envelopper à nouveau sa tête de bite et il étouffa à haute voix en fermant les yeux, ses mains encore sur ses seins pendants. Puis, juste au moment où elle levait ses genoux vêtus de bas sur le lit de chaque côté de la tête de Paul, elle plongea plus bas, le gorge presque profonde, et le fit tomber. Il sursauta de nouveau en sentant quelque chose glisser sur sa joue. Il a immédiatement ouvert les yeux et ne pouvait pas croire ce qu’il regardait. Une tête de bite massive, dure comme du roc, se balançait de la taille de son nouvel amant. Pendant une fraction de seconde, Paul s’est figé, intimidé par la vue d’une bite, si près de son visage et si grand. Mais il sentit soudain le besoin de lever la tête et de glisser sa langue sur la bite de Sabrina. Comme il l’a fait, il l’a senti se contracter dans sa bouche et pour la première fois, il a ouvert ses lèvres pour prendre une bite entre eux. Sam a poussé un grand gémissement et s’est enfoncé la bouche plus bas sur sa bite quand il a commencé à sucer la sienne aussi. C’était totalement nouveau pour Paul, mais il se sentait tellement bien. Sabrina était la plus belle fille avec laquelle il ait jamais été, mais avec sa bite aussi, ça lui allait si bien. Alors qu’il commençait à l’enfoncer plus profondément dans sa bouche en la faisant glisser d’avant en arrière, Sam a répété les actions sur sa bite de monstre. Paul n’était plus qu’à quelques secondes du cumming. Elle l’a clairement senti et l’a soulagé avant de se retourner pour le regarder, ses cheveux blonds tombant autour de son visage parfaitement beau. “Tu es d’accord avec ce Paul ?” demanda-t-elle innocemment. Mais elle pouvait dire par le regard de luxure dans ses yeux qu’il n’avait aucun problème à ce que son nouvel ami ait plus à offrir qu’il ne le pensait au départ.

“T’as déjà sucé une bite avant ?” dit Sam et Paul secoua la tête. “Eh bien, tu vas avoir ta première bite !” Bien que dans le feu de l’action de l’instant précédent, il l’avait léchée et sucée, la peur a soudain rempli Paul en réalisant qu’il n’y avait plus de retour en arrière. Sans attendre, Sabrina la transsexuelle s’allongea plus près du visage de Paul et se pencha avec sa main sur sa tête pour l’érection massive. Paul savait certainement qu’il n’avait pas le choix quand Sam a parlé ensuite. “Allez Paul, sois un bon garçon et suce ma bite comme un bon petit suceur de bite !” Bientôt sa bite était de retour dans la bouche de Paul et avec la pression de sa main sur sa tête et ses hanches se rapprochant, elle a pratiquement enfoncé la viande du monstre dans sa gorge. Bien qu’il était presque bâillonnant, il l’a sucé affreusement. Et à sa grande surprise, il s’est senti bien et il a aimé la sensation et le goût. Mais il était nerveux à l’idée que la transsexuelle éjacule dans sa bouche. Sabrina ne semblait pas s’en soucier et baisait maintenant le visage de Paul avec une nouvelle passion et gémissait de plaisir en même temps qu’elle se tortillait les mains sur la chair de ses seins. Quelques secondes plus tard, elle a poussé un grand gémissement alors qu’elle envoyait une énorme charge dans la bouche et dans la gorge de Paul. Mais au lieu d’étouffer Paul était étonné de voir à quel point il se sentait bien. C’était chaud, salé et épais. Il a tout avalé pendant que Sabrina, avec ses seins tremblants, secouait sa queue, drainant ses boules et dirigeant plus de sperme dans la gorge de Paul.

Finalement, elle s’est calmée et s’est agenouillée sur le lit, les seins lourds pendus. “Tu peux me baiser maintenant !” Sam ronronnait d’un sourire. Paul n’avait pas besoin de le demander deux fois, alors qu’elle s’agenouillait derrière elle, soulageant sa grosse bite dans son cul ouvert de trans. Comme il s’y attendait, il n’a fallu que quelques coups avant que sa bite n’explose dans son cul en lui tirant du sperme au fond d’elle.

Puis ils se sont accroupis sur le lit et ont dormi.

 

histoire porno chapitre 2 transsexuelle et camioneur

 

Le camioneur adore les trans – histoire porno chapitre 1 Préférence de la shemale : double pénétration
Endroit de préférence pour le sexe : jambes écartées sur table gyneco